Accueil > Activités > Jouer et s’exprimer avec les médias > Audio > Faites du bruit ! Espaces d’expérimentations sonores

Faites du bruit ! Espaces d’expérimentations sonores

Telecharger le pdf  Télécharger l'article en PDF

Quel son ça fait si je tape sur une casserole avec une cuillère en bois ? En métal ?
Je veux imiter le bruit de la pluie, d’une vitre qui se brise. Avec quoi je peux imiter ce son ?
Vous croyez que je peux fabriquer une batterie avec des casseroles ?

Et parce que c’est sympa de faire du bruit, de créer une ambiance, une histoire à partir de sons qu’on écoute, qu’on fabrique, voilà de quoi faire du bruit et s’amuser avec.

Créer des sons et jouer avec ...

Le Labo Sonore

Dans cet espace, place à l’expérimentation !

Le principe est simple : faire du bruit avec différents objets, ustensiles, en bref tout ce qui peut nous tomber sous la main.

L’aménagement de ce type d’espaces nécessite une variété d’objets, de matières, de formes (objets du quotidien, en tout genre, matériaux de récupération …). Il n’y a volontairement pas dans cet espace de sons « préformatés » mais plutôt la possibilité d’en générer à l’infini comme celle d’en créer d’uniques. Il est possible d’y utiliser un enregistreur numérique pour conserver une trace de telle ou telle expérimentation si on le souhaite.

Les Ateliers du Labo

Ces petits ateliers qui permettent de s’exprimer avec les sons.

Voici les petits ateliers proposés :

  • Les bruitages
    Avec un peu de documentation et quelques consignes, le but de cet atelier est d’imiter des bruits du quotidien comme la pluie, le vent, de recréer celui du cheval au galop ...
  • Les sons du corps
    Et si on faisait du bruit en n’utilisant aucun objet. On enregistre sa voix, on tape des mains, on fait du bruit avec sa bouche, avec d’autres parties de son corps.
  • Le bruit
    Plein d’objets dans ce laboratoire, à tester pour faire du bruit. Voir si un objet fait du bruit tout seul, comment ça se passe si j’utilise deux, trois (ou plus) objets. On essaie de tester un maximum de configuration possible.
  • Histoire d’ambiance
    Dans cet atelier, on part d’un texte (histoire, récit, conte, poésie ...) et on essaie de l’accompagner d’une ambiance sonore, de ponctuer des actions, toujours en utilisant les objets à disposition.
  • Histoire sonore
    La proposition est ici de venir créer/raconter et/ou écouter des histoires ne faisant appel qu’à des sons, sans paroles.
  • Prise de son
    Un enregistreur numérique destiné à récolter des sons. L’idée est d’aller chercher un maximum de sons différents en intérieur comme à l’extérieur (bruit des oiseaux, des voitures, de la foule, de la machine à café, de la chasse d’eau ...)

Même si l’objectif de ces ateliers n’est pas l’enregistrement ou la diffusion des productions, il peut toutefois être intéressant de proposer, de laisser la possibilité. Ceci permettant de constituer, au fur et à mesure, une base de données qui peut ensuite servir de ressource pour s’amuser à les réinjecter dans un atelier ou à aller plus loin en utilisant des outils numériques.

La Cabane à Sons

Quelques tasseaux et tissus feront l’affaire. Un espace aménagé qui permet d’enregistrer ses créations sonores seulEs ou à plusieurs. On y trouve le matériel nécessaire ainsi que la procédure à suivre et les règles du lieu.
Une sorte d’ « audiomathon » mais qui ne se contente pas de proposer d’enregistrer ses constructions sonores et qui laisse aussi la place à la diffusion. Cette cabane est en accès libre et laisse la possibilité d’y déposer ou d’y prendre de la matière sonore.

La Fabrique à Sons

Un espace dédié aux outils numériques en tout genre (ordinateur, téléphone portable, enregistreur numérique...). Dans celui çi, on s’amuse à « triturer » les sons, les déformer, les détourner … au travers des outils mis à disposition. Cet espace va nous servir à s’amuser avec le matériel technique ...
Pour la fabrication on peut partir (là on a besoin d’au moins un ordinateur, du logiciel Audacity et pourquoi pas d’un casque), d’une « base » de données audio (par exemple utiliser ce qui a été enregistré dans le labo sonore) ou bien s’appuyer sur divers outils logiciels ou boîtes d’effets pour en générer. Dans cet espace le casque est de rigueur, si on veut avancer sur son/ses projet et ne pas « déranger » les autres.
Comme pour le laboratoire, on peut pratiquer en toute autonomie ou suivre quelques consignes pour des ateliers spécifiques.

  • Reporteurices sans frontières
    La proposition est ici de réaliser un reportage en donnant l’impression d’être dans différents environnements. Un petit texte soutenu par des effets sonores. Par exemple le reportage de manif, à la campagne, en pleine mer ...
  • Dialogue monté
    On prend des bouts de dialogues (films, docus, radios, textes lus ...) et on monte un dialogue avec tous ces morceaux.
  • Histoire d’ambiance
    À l’instar de l’atelier du labo sonore, on va ponctuer un texte avec des éléments sonores pour lui donner du relief.
  • Jingles
    On enregistre un jingle, un lancement d’émission, une publicité ...

Ces espaces font la part belle aux expérimentations bruitales, jeux avec des sons, créations sonores mettant en avant la prise de plaisir que l’on peut avoir à s’exprimer au travers de sons et relativisant une approche technicienne. Les différents outils numériques ne sont bien ici qu’au service de la prise de plaisir, qu’une étape dans un processus plus complexe.

Prenez le comme une invitation à faire des bruits, et qui sait, par la suite peut-être aurez vous envie de partager vos créations, le souhait de poursuivre par une réalisation plus poussée et pourquoi pas se prendre au jeu et imaginer la création d’un projet sonore, d’un objet radiophonique.

Texte paru dans L’Animacteurice n°10 - Dossier Éducation aux médias - Janvier 2013

CEMEA Pays de la Loire - 15 bis allée du comandant Charcot - 44000 Nantes - 02 51 86 02 60 SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0