Accueil > Activités > Découverte du milieu > Quelques idées d’activités pour une démarche de découverte de l’environnement (...)

Quelques idées d’activités pour une démarche de découverte de l’environnement urbain

Telecharger le pdf  Télécharger l'article en PDF

J’aime, J’aime pas

Pour aider à la connaissance du quartier, définir sa vision et la relativiser en échangeant avec les autres.

Matériel :
un appareil photo, si possible polaroïd

Déroulement :
Chacun photographie son quartier « subjectif », cinq endroits qu’il aime, cinq endroit qu’il déteste.

Au retour, on réalise une affiche avec des légendes sous les photos expliquant les choix.
Tous les prolongements sont possibles à partir de là : revenir voir ensemble, maquette ou carte parlante, réhabiliter, se réaproprier...

La carte du monde connu

Pour prendre conscience des limites de son horizon urbain, faire émerger des représentations.

Matériel :
photocopies de plans, surligneurs

Déroulement : sur les plans
délimiter les contours de son quartier et des zones que l’on connaît bien (où l’on pourrait guider),
marquer les repères que l’on a en ville, les axes utilisés pour y aller,
souligner les zones connues plus ou moins, les nommer.
Reste en gris le monde « inconnu ». Comparer, échanger, et pourquoi pas explorer.

Lecture de place

Sur une place donnée, l’animateur fait choisir à chacun un aspect de la place (il peut aussi suggérer) : les façades, les couleurs, les gens, les formes, les matériaux...
Pendant 5 à 10 minutes chacun observe finement sur le thème qu’il a choisi et note ses observations.
On remet ensuite en commun pour avoir une vision plus large. On se livre à diverses hypothèses à vérifier...
On peut aussi finir par imaginer l’endroit il y a plusieurs siècles ou dans l’anvenir

Une activité passionnante

Évaluer la qualité de l’eau à partir des « petites bêtes » que l’on trouve dans les rivières (indice biotique).
Larves d’insectes, petits mollusques, vers, etc. pullules dans les cours d’eau, en particulier sous les pierres.

La présence en nombre ou l’absence de certains sont des signes de qualité ou de dégradation de l’eau.
Pour les trouver, il faut fouiller l’eau avec des troubleaux à se fabriquer, soulever les pierres, trier les trouvailles, et essayer d’identifier avec l’aide de loupes.
Avant de se lancer dans une telle activité très riche, il faut reconnaître le terrain, se procurer et étudier la doocumentation.

Un bon outil pour cela, la brochure des Clubs Connaître et Protéger la Nature : les habitants des rivières. Se la procurer auprès de la FCPN – 08240 Boult aux Bois

Des idées pour un grand jeu urbain

  • retrouver la rue, grâce à une vielle carte postale une maison qui reste encore
  • repérer les différents bruits, les yeux bandés (« chasse aux sons »).
  • réaliser une poésie à la mode de Cortège de Prévert avec une liste d’éléments urbains repérés (ça donne par exemple « un passage à huile et une tâche à piétons »...)
  • dessiner des façades (en donnant une grille qui sert de cadre pour garder l’échelle) pour répondre à des questions qui font comprendre le sens politique ou économie de tel ou tel monument
  • observer pour quel mode de déplacement prioritaire est faite la rue (piétons, vélos, voitures...) et proposer des aménagements pour un meilleur équilibre
  • rechercher tous les signes actuels et anciens de présence de l’eau et d’utilisation de celle-ci
  • recueillir des éléments dans une boîte à œufs ou au fond de chaque casier est inscrit un caractère sensible différent (piquant, odeur, vole, donne de la couleur, brille, flotte, siffle, transparent...)
    sans compter bien sûr les diverses énigmes à partir des caractères locaux...

Dossier des Cahiers de l’animation n°1 : Les centres de loisirs.
©CEMÉA

CEMEA Pays de la Loire - 15 bis allée du comandant Charcot - 44000 Nantes - 02 51 86 02 60 SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0