Accueil > Textes > Aménagement > Les espaces, l’espace

Les espaces, l’espace

Telecharger le pdf  Télécharger l'article en PDF

Une réflexion sur l’espace, sur les espaces et leur appropriation par les enfants est fondamentale dans le projet de séjour d’une équipe d’animation. Voici comment s’est traduite cette prise en compte dans la préparation d’un centre de loisirs maternel.

Les espaces, l’espace, doivent permettre à l’enfant de se sentir bien, lui offrant des repères, indispensables pour sa sécurité et son développement autonome, suscitant des envies, donc des activités facilitées par une accession aux matériaux et matériels rangés de telle manière que chacun puisse se les approprier de façon autonome et en toute sécurité.

Des lieux agréables

Ce seront des espaces :

  • où le mobilier sera à la hauteur des enfants,
  • où les couleurs, les décorations, les odeurs seront attirantes, gaies,
  • où les adultes seront suffisamment bien pour être disponibles aux enfants,
  • où, bien sûr les enfants pourront trouver des intérêts,
  • sans oublier la richesse naturelle du parc, que nous pourront encore améliorer, adapter par des aménagements.

C’est-à-dire que malgré la vétusté des locaux nous devons, par des aménagements appropriés, tentures, peintures, coussins, peluches... à l’intérieur, éléments à grimper, se cacher, glisser... à l’extérieur, transformer les lieux en « nid douillet » et riche. Quoi de plus douillet qu’un lieu que l’on a aménagé soi-même (les adultes du grand groupe au début, puis les enfants eux-même), où l’on retrouve chaque jour un peu de son histoire de la veille, un lieu à soi, un territoire qui retrace notre intimité, notre identité de groupe.

Ce territoire-repère ne peut pas être l’ensemble des locaux ou du parc, mais plutôt des petites portions de ceux-ci, bien identifiés comme étant les espaces de tel ou tel groupe. En effet, peut-on partager l’intimité avec 30, 60, 90 autres personnes ?

Les repères

Un aménagement, un fonctionnement quotidien qui permettent aux enfants de dire : « ce territoire qui nous appartient, nous le groupe des 4 ans, nous le connaissons bien. Nous savons nous y rendre, même seuls, lorsque nous descendons du car. Nous savons comment aller d’ici aux sanitaires ou à la salle à manger sans avoir besoin de l’animateur. Je sais que c’est toujours là, le matin que je dépose mon nain-nain dont j’ai besoin pour me consoler après cette piqûre de moustique. Je peux, même si mon groupe est en train de jouer à l’eau, aller m’y reposer 5 minutes dans le coin dodo ».

Un aménagement, donc, qui permette à chaque enfant d’acquérir très vite des repères, une autonomie de déplacement dans le centre, sécurisant pour lui comme pour les adultes.
Bien sûr pour cela il n’y a pas que les aménagements des lieux, les enfants ont aussi besoin d’aide, de règles d’utilisation de ces lieux. Il faut les accompagner au début, leur expliquer, verbaliser, peut-être même flécher, colorier, symboliser.

Tout cela représente un travail important des adultes, avant et pendant le séjour, mais permet aussi, dans ce cadre, une liberté d’action aux uns et aux autres, fort appréciable.

Valérie Cibert, Dossier des Cahiers de l’animation n°1 : Les centres de loisirs.
©CEMEA

CEMEA Pays de la Loire - 15 bis allée du comandant Charcot - 44000 Nantes - 02 51 86 02 60 SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0